Autorité Nationale de Lutte contre la Corruption

Image communiqué site

L’Autorité Nationale de Lutte contre la Corruption (ANLC) parraine la cérémonie de lancement de l’ouvrage de M. Janvier K. HOUNGNON intitulé « Le Bénin démocratique – Quatre (04) raisons qui justifient l’urgence d’une moralisation des élections ». Cette cérémonie se déroulera au Chant d’Oiseau de Cotonou le lundi 03 août 2015 à partir de 15h précises. L’ouvrage est un véritable réquisitoire contre la corruption électorale si grandissante et autant menaçante pour la bonne gouvernance et la paix sociale en République du Bénin, depuis l’avènement du renouveau démocratique en 1990. C’est aussi un brillant plaidoyer en faveur d’une reconversion morale et civique des béninois, en proie à cette dégénérescence des mœurs que la corruption acharnée des électeurs vient accélérer et aggraver à chaque consultation électorale. L’originalité de cette œuvre, c’est l’enrichissement de ses messages si engagés, par toutes ces personnalités distinguées de la vie politique et de la société civile. Leurs avis, aussi francs qu’émouvants, leurs visions et intimes convictions exprimées, donnent un écho plus retentissant à l’appel pathétique pour une renaissance morale et civique que l’auteur, Janvier K. HOUNGNON adresse ici avec foi à tous ses compatriotes Monsieur Janvier K. HOUNGNON est né en 1954 à Gomé, dans la commune de Glazoué. Il est administrateur civil, titulaire d’une maitrise en Droit public, option Administration générale et Territoriale et d’un diplôme supérieur du Centre de Formation Administrative et de Perfectionnement de l’Université Nationale du Bénin. Il a exercé bien de fonctions au niveau de l’Administration territoriale béninoise que du secteur bancaire. Il a été membre de la première Commission Electorale Nationale Autonome (CENA) que le Bénin avait créée sur fond d’innovation pour organiser et gérer en toute impartialité les élections législatives de 1995. La cérémonie de lancement sera l’occasion pour l’ANLC de lancer un appel aux acteurs des processus électoraux en vue d’un changement de comportements sur la question de la corruption électorale qui entache la crédibilité, la transparence et la sincérité des élections au Bénin.

                                                                         Fait à Cotonou, le 29 juillet 2015

Le Rapporteur,

en charge du Secrétariat Permanent

Agapit Napoléon MAFORIKAN

Categories: Communique

Leave a Reply